Un simple constat...

La misère, il y en a chez nous, il y en a partout dans le monde !

Quand on côtoie de près celle des enfants de Madagascar, le choc est tel, que l’on ne peut sans mauvaise conscience fermer son cœur et passer son chemin de touriste.

Equipe sur place

Un simple constat...

La misère, il y en a chez nous, il y en a partout dans le monde !

Quand on côtoie de près celle des enfants de Madagascar, le choc est tel, que l’on ne peut sans mauvaise conscience fermer son cœur et passer son chemin de touriste.

Et en 2014, le début d'une association

Du compte rendu d’un voyage naîtra le coup de cœur de quelques amis qui décideront de créer, début 2014, J.E.M.E. (Jeunes Enfants Malgaches à l’Ecole) pour l’éducation des enfants.

Jour 1

La misère, il y en a chez nous, il y en a partout dans le monde !

Quand on côtoie de près celle des enfants de Madagascar, le choc est tel, que l’on ne peut sans mauvaise conscience fermer son cœur et passer son chemin de touriste.

Jour 2

Du compte rendu d’un voyage naîtra le coup de cœur de quelques amis qui décideront de créer, début 2014, J.E.M.E. (Jeunes Enfants Malgaches à l’Ecole) pour l’éducation des enfants.

Projet pour l'avenir

La misère, il y en a chez nous, il y en a partout dans le monde !

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum tempor vehicula sem gravida tristique. Donec cursus blandit leo a fringilla. Praesent iaculis lectus magna, nec egestas arcu condimentum quis. Vestibulum facilisis nisl vel mi hendrerit, a semper erat viverra. Duis ac augue quam. Donec sit amet placerat diam. Sed iaculis ut massa sed accumsan. Vivamus non ullamcorper dui. Phasellus ac leo rhoncus, ornare libero nec, pellentesque arcu. Nullam eget laoreet lorem.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum tempor vehicula sem gravida tristique. Donec cursus blandit leo a fringilla. Praesent iaculis lectus magna, nec egestas arcu condimentum quis. Vestibulum facilisis nisl vel mi hendrerit, a semper erat viverra. Duis ac augue quam.

Leave a comment